Gau un Griis
Français
Allemand
Oui, je parle Platt !
Yo, Eich schwätze Platt !
Oui, je parle Platt !
Yo, Eich schwätze Platt !
Oui, je parle Platt !
Yo, Eich schwätze Platt !
Oui, je parle Platt !
Yo, Eich schwätze Platt !
Oui, je parle Platt !
Yo, Eich schwätze Platt !
                   

Muselfränkischer Kalenner 2021

Le nouveau Muselfränkischer Kalenner 2021 est arrivé !!!

Vous pouvez commander le « Kalenner » chez Gau un Griis (6 € + Porto) mais aussi dans les librairies et bureaux de tabac de notre région : à Bouzonville, Boulay (Super U) Creutzwald (Leclerc, Prugnon), Dillingen, Saarlouis, Merzig, Siersburg (Photo Phand)

Avec en couverture une photo de 1902 : la Forge de Monsieur Eugène Harter à Créhange (Kriching)

Cette année, les localités présentes à l'interieur sont / Em nauen Kalenner féndt ma diss Johr :
Hëntengen (Hunting), Busendroff (Bouzonville), Hëlsbich  (Saarhölzbach/Metlach), Bieren (Gemeen Siersburg), Dentingen (Denting), Freeschdroff (Freistroff), Beckingen, Roden/ Saarlouis, Berent (Saint-Bernard Piblange), Kreitzwald (Creutzwald), Falck, Wargassen (Wadgassen).

Un och zwei Seiten Biller déi aus den Johren 1900/1950  stammen:  „Musick un Gesangvereinen iwwer de Grenzen“, Portraits von Autoren iwwer de Grenzen.  / et aussi deux pages de photos des années 1900/1950 une page représentant des associations musicales, et des chorales (Boulay, Filstroff, Rehlingen-Siersburg, Wallerfangen) et une autre page avec les portraits d’auteurs ayant œuvré pour la sauvegarde de notre patrimoine)

Un wéi émmer: Ausdréck, Kénnerreimcher, Spetznamen (Spétznummen), dat alles geschriff ém Platt vom Duerf (Dorf oder Stadt) / Comme chaque année des expressions, des proverbes, des rimes enfantines et des sobriquets, le tout écrit dans l’articulation de la localité représentée...

Devinez voir : quels habitants ont ces sobriquets ? / Roden mol : wem gehieren déi Spétznamen (Spétznummen) lo?
De… Botterfresser (les dévoreurs de beurre)
De… Nittschwein (les cochons de la Nied)
De… Glasssptazen  (les moineaux en verre)
De… Messerstécher  (les assassins au couteau)De… Mooken (les crapauds)
De….. Rebeller  (les rebelles)
De….  Windbeideln (les hableurs écervellés)

Et voici deux proverbes à méditer /  Zum noodenken :
- Beim heiraten muss ma de Auen zoumachen; se ginn späder von selwer of
- Et és en schlecht Maus (Muss), déi wo nur een Loch hat.

Les traductions en français et en hochdeutsch sont dans les dernières pages du calendrier

Publié le 13/10/2020

Notre langue régionale est une SPROOCH, pas une SPRACHE !

 Communiqué commun des associations du Lothringa Platt

Les associations mosellanes "Bei uns dahem", "Wéi laang nach?" et "Gau un Griis", réunies au sein de la
"Fédération pour le Lothringa Platt", tiennent à dénoncer l'amalgame fait entre la langue régionale
transfrontalière francique / Platt et la langue allemande (hochdeutsch)

Non, notre langue régionale n'est pas l'allemand, ni à l'oral, ni à l'écrit !
Le francique, sous ses trois formes : francique mosellan, francique rhénan et luxembourgeois est
une langue à part entière qui existait plus d'un millénaire avant les langues française et
allemande.

Nous dénonçons ceux qui, du côté de l’Éducation Nationale ou de la plupart des associations alsaciennes, tentent systématiquement de réduire la définition de notre langue régionale à un sous-produit de la langue allemande. Ceux-ci noient la réalité linguistique mosellane dans le seul but de promouvoir la langue allemande au détriment du francique / Platt.

Aussi, nous dénonçons la façon erronée dont est présentée la langue régionale de Moselle dans l'appel
"POUR QUE VIVENT NOS LANGUES" et demandons instamment à ce collectif de décider une nouvelle
formulation qui corresponde à la réalité linguistique de notre région afin que les associations culturelles
franciques puissent s'associer à ses revendications.

Nous voulons :
- Que le Francique / Platt soit systématiquement cité dans la liste des langues régionales de France.
- Que le Francique / Platt ne soit plus associé à l'allemand.

- Nous refusons que l'allemand soit cité, sous quelque forme que ce soit, comme langue régionale de
Moselle.

Jean-Louis KIEFFER                                          Didier ATAMANIUK                                  Jean-Marc BECKER
Président de l’association                              Président de l’association                      Président de l’association

« Gau un Griis »                                               « Bei uns dahem »                                            « Wéi laang nach

Publié le 26/09/2020

La Saarzeidung parle de GuG

 Tout est dit :

Publié le 27/02/2020

Dédicace Spécial Noël

 Dédicace Spécial Noël:   « Òf der Zòng, Sur la langue, Auf der Zunge »: EVENEMENT !

Le 24 décembre 2019 à partir de 10H00, Jean-Louis KIEFFER vous attendra à la Librairie l'Évasion au cœur de Bouzonville pour vous dédicacer son dernier livre (avec CD)...

Pour vos cadeaux de Noël, offrez un cadeau local et original qui a du sens, sur la trace de nos racines et de notre culture. Bienvenus !

Publié le 18/12/2019

nouveau CD avec textes de Gérard Carau

 A nos stands et par la poste au prix de 8,00 €

Publié le 06/12/2019

User Président én der Zeidung

 

Publié le 07/10/2019

Tag der Mutterschproch- journée mondiale des langues minoritaires

 Un petit poème composé à cette occasion par notre vice-président : Gérard Carau

Mudderspròòch

  • Ma wóllt se uus austreiwen,
  • mét allen Tricks,
  • én der „Hochschool“,
  • an der Uni,
  • óff der Arwet.
  • Et gängt sich nét geheeren,
  • se wär nét scheen, uuser Spròòch,
  • se wär vulgär,
  • ääfach platt.
  • Se woar verschutt,
  • joarzehntelang.
  • Awwer se éss nòmmò zeréckkomm,
  • durch de Hénnerdier,
  • én de Kischen,
  • bei de Mammen.

Gérard Carau, Beckingen

Publié le 16/02/2021

PARAPLE 39- pour vous faire patienter.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

Nous avons toutes et tous entendu maintes fois la locution: „Cela m’étonne! /Cela m’étonnerait!“ ou bien son contraire: „Cela ne m‘étonne pas (de lui/d’elle)“! selon qu’on est positivement surpris par une personne ou un événement ou alors négativement confirmé dans ses attentes ou craintes. Bien sûr, il y a beaucoup de nuances entre positif et négatif. Comme toujours, c’est le ton qui fait la musique.

„Nos“ auteur(e)s se sont étonné(e)s de beaucoup de choses auxquelles on n’aurait peut-être pas pensé spontanément. Haro Ley p. ex. prend son ami Léo Ferré comme témoin pour assurer que le temps ne laisse pas le temps à l’amour. Ce qui peut être surprenant également c’est la fin de vie de certains de nos contemporains, toujours selon Haro. D’ailleurs, le virus nous a tous surpris et produit une troupe „bête et méchante“ de „penseurs de travers“ (Querdenker). Jean Havel, lui, s’étonne que le platt en Lorraine se défend toujours – grâce, entre autre, à „Paraple“. Toun, sculpteur, conteur et dessinateur célèbre, surprend, cette fois-ci, le lecteur par la malice avec laquelle „son“ curé manipule le choix d’un nouveau bedeau dans la bonne direction. Et notre ami Harro Wilhelm, décédé au milieu de l’année 2020, grand jardinier devant l’éternel, nous a laissé un testament où il n’est pas tendre avec l’homme devant sa responsabilité envers l’environnement…

Rainer Anton, ancien professeur des écoles, nous a collecté, dans son dialecte de Oppen (commune de Beckingen), ses expériences et „sagesses“ de jardinier amateur. On trouve dans son texte des expressions en platt qui valent la peine d’être retenues. Gare aux voisins…

Alois Klees, lui aussi, s’intéresse intensément au village qu’il habite depuis plus de 70 ans: Wustweiler, commune de Illingen. Il a reconstruit consciencieusement, dans son francique entre le rhénan et le mosellan, l’histoire de „sa“ rue, la Heinrichstróós. C’est, bien sûr, devenu un document historio-sociologique où beaucoup de Sarrois ruraux (ou même Lorrains) devraient se reconnaître. Ça s’approche d‘une littérature documentaire…

Toujours délicieux les petits contes, réalistes et fantastiques à la fois, d’Annette Philipp dans son dialecte forbachois si savoureux. Elle non plus ne peut éviter le virus qui fait ses ravages des deux côtés de la frontière. Qu’est-ce que le Paraple serait sans elle et son humour!

Nous avons à déplorer la mort de notre ami Lucien Schmitthäusler, survenue en avril dernier. Paraple et toute la communauté des auteurs dialectophones de la région vont lui consacrer un numéro spécial qui paraîtra prochainement.

Nous proposons comme thème pour le numéro 40: Voisinage/Nachbarschaft/Nòòperschaft.

Toute l’équipe du Paraple vous souhaite bonne et agréable lecture du numéro 39 (dont nous vous prions d’excuser la parution retardée)!

Gérard Carau

Publié le 08/02/2021

Us Schrifftsteller off Youtub

 Si vous allez sur Youtube et marquez Gérard Carau et vous devriez tomber sur ses lectures, filmés par Franz Dietrich. Et vous y verrez aussi Ursula Kerber , Karine Klee et d'autres qui font partis du "Bosener Gruppe" mais aussi de Gau un Griis. Chacun écrit et lit ses textes dans la langue qui est la leur et notre platt à tous .

Ci-dessous un lien que vous pouvez copier et insérer dans le moteur de recherche.

https://youtu.be/y88Yi-n9Juc 

Publié le 11/10/2020

Corona Toujours à la une !

 Gérard Carau écrit dans la Saabrécker Zeidung et revient sur les résultantes de la pandémie actuelle.

Publié le 29/06/2020

De Niednix én de Saarbrecker Zeidung

 Gérard Carau a écouté la Niednix

Publié le 22/05/2020

 
1 / 29

Catégories

Kalenner

Sonndach, 11 Apprél 2021

Bild em Mond... Image du mois

Mierz - Lenzmond

Mierz - Lenzmond (mars)

Wat és loss... Evènements

Spréchwort... Dicton

"Beim Heiraten muss ma de Aen zoumachen; se ginn später von selwer op."

Spétzname... Sobriquet

Hëlsbich ( Hëlbicher Binnesen - oder Mueten)
 Hëlbicher Binnesen - oder Mueten

Fénnen us of Fratzbuch
Gehn us noo of Twitter
Ohne Wuertzeln és nii keen Baam gewasst !