Gau un Griis
Français
Allemand
Oui, je parle Platt !
Oui, je parle Platt !
Oui, je parle Platt !
Oui, je parle Platt !
Oui, je parle Platt !
Oui, je parle Platt !
Oui, je parle Platt !
Oui, je parle Platt !
Oui, je parle Platt !
Oui, je parle Platt !
                   

User Président én der Zeidung

 

Publié le 07/10/2019

Herwescht

  Herwescht

Vielleicht kómmen doch noch e paa scheener Daa.

Vielleicht hat de Sónn ém Summer nét all Kraft verlor

ónn wärmt der noch de Armen, et Gesicht.

Vielleicht kannschde manchmòò noch draußen sétzen,

de Aauen zou, ónn durch de Lidder träämen.

e haschd gemach, wat de kónnschd.

De Äppel sé geroff,

de Kieschen, Mirabellen, Kwetschen égemach.

De béschd bereit.

Der Wénter ka kómmen…

Gérard Carau

Tout juste , ce que je pense actuellement ...

Adrien

Publié le 05/10/2019

PARAPLE 37

Prix au numéro : 8,00 € + 4,00 € de frais de port.

Abonnement pour 4 N° au prix de 28 € port compris. PARAPLE est une revue semestrielle.

Un chèque et votre adresse suffisent.

Avant-propos

De quelle nature sont les rapports que nous avons avec les choses, les objets qui nous entourent ? Quels sont les objets qui jouent un rôle important dans notre vie, et lequel ? Est-ce que nous estimons les choses dont nous nous servons à leur juste valeur ? Dominons-nous les objets ou est-ce se sont les objets qui nous dominent ? Serions-nous même dépendants d’eux ? Est-ce que se sont les objets qui nous définissent, dans le bon ou le mauvais sens ? Comment gérer les choses qui nous sont indispensables (ou dont nous croyons qu’ils le sont) ? De quoi avons-nous vraiment « matériellement » besoin, qu’est-ce qui nous est cher dans le sens affectif du terme ? Quel objet « garder » (jusqu’à l’aimer ou l’adorer), quel objet « jeter » (parce qu’il est devenu insupportable ou tout simplement encombrant) ? Où, dans la mémoire, rangeons-nous les objets qui nous accompagnent durant notre vie ?

Les réponses de « nos » auteur(e)s à toutes ces questions sont, comme d’habitude, très diversifiées. Marlies Böhm et Harald Ley par exemple s’émeuvent de l’incroyable inconscience avec laquelle nos contemporains exploitent et traitent les ressources que nous livre la terre, des gisements jusqu’aux aliments. Gisela Bell critique son partenaire quand celui-ci « surcharge » les bagages d’objets inutiles. Ursula Kerber passe en revue les vêtements qu’elle aime (mettre) ou pas et pourquoi. Armand Bemer inspecte les ustensiles de la cuisine et Daniel Dubourg se laisse inspirer par le « nouveau roman » pour juger son nouveau fauteuil. Toun raconte savoureusement la rencontre de l’enclume du cloutier de son village avec - l’alcool. Annette Philipp rend hommage aux nombreux et mystérieux appareils de son père, et Jean Havel jette un dernier coup d’œil nostalgique aux objets encombrants et ayant perdu apparemment toute valeur. Georg Fox, quant à lui, nous raconte quels objets l’ont impressionné sur un marché provençal et nous rappelle les qualités rares d’un maître d’école d’antan, « autre chose solide ». Patrick Schmitt décrit la « matérialité » de sa maison paternelle et en définit son âme (« ding » et « wesen »), comme Michel Sirey qui identifie dans son ode le Cantal comme fromage, région et caractère, tandis qu’Ehrhart Linsen se repose dans ses souvenirs sur le banc d’un certain Lesley…

Nous saluons deux nouveaux dans la deuxième partie : Sabine Göttel qui, en (re)pratiquant le platt (sarrois), se déclare affectivement toute proche de l’autre côté, de sa Lorraine chérie ; et Peter Meiser qui, lui, nous raconte ses expériences pas toujours drôles avec Internet et nous avertit des dangers de la nouvelle droite en Allemagne. La réification dans son aspect philosophique (« Ur-sache ») est le thème de Frank Schumann.

Laurent Mayer, grand spécialiste de Louis Pinck, a contribué, cette fois-ci, un article approfondi sur la situation des dialectophones en Moselle. C’est à lui aussi que nous devons le contact avec l’artiste Fabrice Flament de Bambiderstroff qui a garni ce numéro du Paraple des beaux objets de sa « ménagerie ». Merci à tous les deux ! Et que dire des dictons en francique rhénan sur la paresse que Manfred Moßmann a dénichés au cours de ses recherches dans une revue allemande de la « Westmark » datant de – 1942 …

Comme thème du prochain numéro nous proposons : « rêver / träumen / träämen ».

Gérard Carau au nom de toute l’équipe

Publié le 15/09/2019

Théâtre en Platt à Heining


La troupe de Lisdorf revient nous présenter une comédie qui se passe cette fois sur un bateau.

Un groupe d'amis s'offre une sortie en bateau "entre Hommes".

Mais, mais... rien ne se passe comme prévu...

HEINING le dimanche 6 octobre à 16 H

Réservation : 10,00 €

Jean-Louis KIEFFER 03 87 78 48 29 - Harald LEY Saarlouis (0 68 31) 25 15 - Yvette JACOB 03 87 78 46 96 - Adrien Altmayer 03 87 78 24 20

Publié le 03/09/2019

PLATT au JARDIN à GISINGEN

 A Gisingen au Musée "Haus Saargau" .

(c'est bien flèché)

Publié le 19/08/2019

 
1 / 26

Catégories

Kalenner

Freidach, 18 Oktober 2019

Bild em Mond... Image du mois

Décember

Décember (décembre)

Wat és loss... Evènements

Spréchwort... Dicton

"Wat koscht Pahten ? Dillingen un Roden hann ich schon (saat der Prahler)"

Spétzname... Sobriquet

Pahten (P)
P

Fénnen us of Fratzbuch
Gehn us noo of Twitter
Ohne Wuertzeln és nii keen Baam gewasst !